dimanche 20 novembre 2016

Nous poser dans le courant


Combien ce serait beau si, 
pour chaque mer qui nous attend, 
il y avait un fleuve pour nous. 
Et quelqu’un 
- un père, un amour, quelqu'un - 
capable de nous prendre par la main 
et de trouver ce fleuve 
- l'imaginer, l'inventer - 
et nous poser dans son courant, 
avec la légèreté de ce seul mot, 
adieu. 

Alessandro Baricco 
écrivain italien 
né en 1958

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!