vendredi 28 février 2020

L’été intérieur



Au milieu de l'hiver, 
j'apprenais enfin 
qu'il y avait en moi 
un été invincible. 

Albert Camus 
écrivain et philosophe français 
1913-1960

jeudi 27 février 2020

La couleur du temps



Quand, durant tout un jour, 
il est tombé de la pluie, 
de la neige, 
de la grêle et du verglas, 
on est tranquille. 
Parce que, à part ça, 
qu'est-ce que vous voulez 
qu'il tombe ? ... 
Oui, je sais, 
mais enfin, c'est rare… 

Pierre Dac 
comédien et humoriste français 
1893-1975

mercredi 26 février 2020

Les yeux dans les yeux



Quand un écureuil 
vous regarde dans les yeux, 
c’est comme s’il vous disait:
tu fais partie de mon monde, 
comme je fais partie du tien.

mardi 25 février 2020

Deux seulement



Février n'est jamais 
si dur et si méchant - 
Qu'il ne nous fasse don 
de sept jours de printemps.

dicton français

lundi 24 février 2020

Donner



Si votre ennemi a faim, 
donnez-lui à manger.  

Proverbe chinois

dimanche 23 février 2020

Chanter sans les paroles


L’espoir est ce petit oiseau 
qui se perche sur notre âme, 
qui chante sans les paroles 
et qui ne se tait jamais. 

Emily Dickinson 
poétesse états-unienne 
1830-1886

samedi 22 février 2020

Paresser



La paresse n'est rien de plus 
que l'habitude de se reposer 
avant d'être fatigué. 

Jules Renard 
écrivain et auteur dramatique français 
1864-1910

vendredi 21 février 2020

Aimer le froid



Voilà le temps que j'aime. 
Un temps dur 
et tendre à la fois, infaillible. 
Les gens dans la rue ont le visage rose, 
le nez pincé par le froid, 
les lèvres serrées et pâlies, 
les traits un peu figés, 
mais resplendissants de bien-être. 
C'est un temps qui sait ce qu'il veut. 
Mon bel hiver ! 

Jean-René Huguenin 
 écrivain français 
1936-1962

jeudi 20 février 2020

Secret de nuages


N’oublie pas que chaque nuage,
si noir soit-il,
a toujours une face ensoleillée
tournée vers le ciel.

Friedrich Wilhelm Weber
médecin et poète allemand
1813-1894

mercredi 19 février 2020

Sauter


Vivre, ce n’est jamais 
que reculer pour 
mieux sauter.

Jacques Stenberg
écrivain belge
né en 1923

mardi 18 février 2020

Paroles de sagesse


C'est en changeant 
tous un peu 
qu'on peut 
tout changer. 

Philippe Douste-Blazy 
médecin et homme politique français 
né en 1953

lundi 17 février 2020

Laisser vivre



Qui suis-je pour le chasser, 
me suis-je dit en le voyant 
s’enfuir au sommet du sapin ? 
Comme toutes les créatures, 
l’écureuil a le droit d’avoir faim.

dimanche 16 février 2020

Aimer la vie



Quand on aime la vie, 
c’est alors qu’elle-même 
nous aime le plus,
comme par un prodige d’entente. 

Gabrielle Roy 
écrivaine manitobaine 
1909-1983

samedi 15 février 2020

Le point de vue du cardinal



Qui ne progresse pas 
chaque jour, 
 recule chaque jour.

Confucius 
philosophe chinois 
551-479

vendredi 14 février 2020

Bonne Saint-Lamantin ! (bis)



Plus que les autres fêtes, je hais la Saint-Valentin. En tant que chat éclairé, moi, Messidor, je la considère comme une fête stupide qui encourage la moutonnerie. D’ailleurs, que savons-nous de son origine ? Par exemple, vous êtes-vous déjà demandé qui était saint Valentin ? Si l’on en croit les historiens, c’était un moine qui vécut au IIIe siècle de notre ère. Était-il seulement amoureux ? Probablement pas, l’histoire ne le dit pas, quoique j’aie lu qu’il fut martyrisé pour cause de foi chrétienne. Quand on sait que c’est le pape de l’époque qui en fit le patron des amoureux, on peut entretenir un scepticisme certain. Encore aujourd’hui, l’Église n’a pas fini de se mêler des amours humaines sur le thème de la conjugalité, le pape actuel recevait hier, jour du 14 février 2014, 20 000 fiancés (voir le lien ci-dessous). Belle façon d’encourager la fécondité ! Ce n’est pas la raison de mon aversion.

Ce n’est pas non plus parce que mes parents m’ont fait stériliser à un très jeune âge, car j’ai tout de même quelques amis de cœur. Certes je ne sais pas ce qu’est la libido, une pulsion qui semble aller de soi quand on est amoureux. Mais j’ai des attirances dont je ne rougis pas, même si elles me portent à aimer davantage les mâles que les femelles. 

Ce qui ne m’empêche pas, vous l’aurez compris si vous avez lu mon billet la semaine dernière, d’avoir un faible pour les souris que je tiens en haute estime, du reste je n’en dédaignerais aucune dans mon assiette qui ne goûte pas le savon. J’aime aussi mes parents adoptifs parce qu’ils me nourrissent et me cajolent, me procurant des sensations de bien-être que j’apprécie au plus haut point. Revenons plutôt à nos moutons, ceux qui s’obligent à offrir des présents à leur douce à la Saint-Valentin. 

Est-ce qu’ils ne pourraient pas trouver des objets moins éphémères que des fleurs qui se fanent et des chocolats qui se mangent ? Comme symbole de fidélité, ils auraient pu trouver mieux. Je ne sais trop, je n’y ai pas vraiment réfléchi, mais un CD ou un livre seraient certainement des cadeaux plus durables, plus significatifs, et les libraires leur en seraient reconnaissants. Mieux, une lettre bien écrite serait davantage appréciée qu’un parfum griffé, et les écrivains publics y trouveraient aussi leur compte. 

Un autre phénomène qui me hérisse est la tradition selon laquelle c’est le mâle qui offre un présent à sa compagne. Mais pourquoi, diantre, est-ce si peu partagé ? Pourquoi les mâles ne recueilleraient-ils pas leur pleine dose d’attentions et de gâteries ? Ne vous méprenez pas, ce n’est pas parce que personne dans la maison n’a pensé à m’offrir un cadeau que je suis aussi réfractaire à la Saint-Valentin. (Bon, un peu quand même, mais ne le répétez pas. ) 

Cependant, j’ai une proposition à faire à quiconque partage mon avis. Est-ce qu’on ne pourrait pas retirer le titre de saint patron à ce pauvre moine même pas amoureux qui mourut martyrisé afin de le remplacer par un être à la symbolique plus proche des amoureux ? J’ai une solution de rechange qui me semble vraiment intéressante et qui ne devrait pas inquiéter les durs d’oreille un peu plus âgés. Le lamantin est un mammifère doux et paisible qui a besoin d’eau pour vivre. Ses nageoires pectorales lui servent à se mouvoir dans les fonds marins, à manipuler de la nourriture et à caresser ses congénères. Vous avez bien lu, cet animal sympathique se sert de ses nageoires pour distribuer des câlins et des caresses à ses proches. 

N’est-il pas plus attendrissant qu’un moine même pas amoureux ? Je propose donc (je me demande si je ne devrais pas adresser ma demande au pape actuel bien qu'il me semble aujourd’hui en 2020, moins accommodant) de remplacer la Saint-Valentin par la Saint-Lamantin. 

jeudi 13 février 2020

Tous les espoirs sont permis


Février avec neige 
nous garantit 
un bel été.

dicton français

mercredi 12 février 2020

Après la nuit



Si longue que soit 
une nuit d'hiver, 
le soleil la suit. 

proverbe touareg

mardi 11 février 2020

Le point de vue de la mésange



Je tends l'oreille et j'écoute l'hiver. 
Moi, je ne bouge pas, 
pourtant la neige est là, 
elle tombe sur moi 
et vient de boutonner 
sa cape sur mon dos
et de nouer son écharpe à mon cou. 

Marie-Sabine Roger 
écrivaine française 
 née en 1957

lundi 10 février 2020

Le conseil de Cybèle



Choisissez un travail 
que vous aimez 
et vous n'aurez pas à travailler 
un seul jour de votre vie. 

Confucius 
philosophe chinois 
551-479

dimanche 9 février 2020

samedi 8 février 2020

Au coeur de la tempête...



Les écureuils, dit-on, 
amassent leur nourriture 
dans des cachettes qu’ensuite 
ils ne savent plus retrouver. 
Un tel oubli me semble lumineux 
et mystérieusement sage. 

Christian Bobin
poète et écrivain français
né en 1951
Ressusciter, Gallimard, 2001, page 137

vendredi 7 février 2020

Aimer la neige...


Aimons la neige ! 
Sinon nous risquerions 
de briser notre 
équilibre poétique 
et d’oublier 
notre condition humaine. 

Francis Bossus 
écrivain français 
1931-1999

jeudi 6 février 2020

Le chant du cardinal


La neige peut s’amonceler dehors ; 
il peut grêler, 
la tempête peut faire rage 
et fouetter la vitre à grand bruit : 
je ne ferai jamais de plaintes, 
car je porte dans ma poitrine 
l’image de l’aimée 
et la joie du printemps. 

Heinrich Heine 
écrivain allemand 
1797-1856

mercredi 5 février 2020

Le privilège de vivre


En te levant le matin, 
rappelle-toi combien précieux 
est le privilège de vivre, 
de respirer, 
d'être heureux. 

Marc-Aurèle 
philosophe et empereur romain 
121-180

mardi 4 février 2020

Au voleur!


La ruse et la perfidie 
sont la ressource des gens 
qui n'ont pas assez d’esprit 
pour être honnêtes.

Benjamin Franklin
écrivain, naturaliste et inventeur états-unien
1706-1790

lundi 3 février 2020

Rose de gourmandise

Un visiteur inattendu hier, un roselin familier


La gourmandise réside 
dans l'exquise délicatesse du palais 
et dans la multiple subtilité du goût, 
que peut seule posséder et comprendre 
une âme de sensuel cent fois raffiné. 

Guy de Maupassant 
écrivain et journaliste français 
1850-1893

dimanche 2 février 2020

Savoir peindre


D’un oeil, 
observer le monde extérieur,
de l’autre 
regarder au fond de soi-même. 

Amedeo Modigliani 
peintre et sculpteur italien 
1884-1920

samedi 1 février 2020

Le point de vue du geai bleu



Je ne puis m’empêcher de concevoir 
quelque humeur contre notre société
si profondément divisée 
 en hommes cultivés 
et en barbares. 

 Ernest Renan 
écrivain, philosophe et historien français 
1823-1892

vendredi 31 janvier 2020

L’équilibre selon la sittelle


La légèreté, et elle seule, 
a le poids suffisant 
pour équilibrer 
la balance lourde 
et triste de la vie. 

Alix Girod de l’Ain 
journaliste et écrivaine française 
née en 1965

jeudi 30 janvier 2020

Naissance du jour


Le bleu froid est entré 
dans ma chambre, 
trainant une très faible 
 couleur carnée qui le trouble. 
Ruisselante, contractée, 
arrachée à la nuit, 
c’est l’aurore. 

Colette 
écrivaine française 
1873-1954 
Naissance du jour

mercredi 29 janvier 2020

Inépuisable plaisir



Quand je pense à tous les livres
qu’il me reste à lire,
j’ai la certitude d’être heureux.

Jules Renard
écrivain et auteur dramatique français
1864-1910

mardi 28 janvier 2020

Réfléchir



Nous avons les idées arrêtées 
dès que nous cessons de réfléchir. 

Ernest Renan 
écrivain, historien et philosophe français 
1823-1892

lundi 27 janvier 2020

La science de vivre


De toutes les sciences 
que l’homme peut et doit savoir, 
la principale, c’est la science de vivre 
de manière à faire le moins de mal 
et le plus de bien possible. 

Léon Tolstoi 
écrivain russe 
1828-1910

dimanche 26 janvier 2020

Se lever tôt !



Celui qui se lève tard
ne voit jamais la tortue
se laver les dents le matin.

Proverbe africain

samedi 25 janvier 2020

Une raison de vivre


Il n’y a pas 
d’autre raison de vivre 
que de regarder, 
 de tous ses yeux 
et de toute son enfance, 
cette vie qui passe et nous ignore. 

Christian Bobin 
écrivain et poète français 
né en 1951 
La nuit du coeur

vendredi 24 janvier 2020

Remercier son chat



Nous devrions rendre grâce 
aux animaux 
pour leur innocence fabuleuse, 
et leur savoir gré de poser sur nous 
la douceur de leurs yeux inquiets 
sans jamais nous condamner.  

Christian Bobin 
philosophe et poète français 
né en 1951

jeudi 23 janvier 2020

Attendre l'oiseau


Je feins l'adulte, mais, secrètement, 
je guette toujours le scarabée d'or, 
et j'attends qu'un oiseau 
se pose sur mon épaule,
pour me parler d'une voix humaine 
 et me révéler enfin 
 le pourquoi du comment. 

 Romain Gary 
diplomate et romancier français 
1914-1980 
La Promesse de l'aube

mercredi 22 janvier 2020

Mon ami le junco ardoisé


Bec rose et yeux vifs, 
Droit comme un if, 
Vêtu de gris et de blanc tendre, 
Il attend sans rien attendre !

mardi 21 janvier 2020

Capturer l'instant



Ce que la photographie 
reproduit à l’infini 
n 'a eu lieu qu'une fois : 
elle répète mécaniquement 
ce qui ne pourra jamais plus 
se répéter existentiellement. 

Rolland Barthes 
philosophe et écrivain français 
1915-1980

lundi 20 janvier 2020

Aimer les oiseaux


Ai-je été oiseau jadis ? 
Le serai-je dans une autre vie ? 
Pourquoi pas, 
puisque j'ai la conviction
que les oiseaux ont des âmes comme nous ! 
Il existe entre eux et moi une attraction, 
une sympathie 
qui a quelque chose de merveilleux. 

Mary Sarah Newton 
essayiste et peintre anglaise 
1788-1850

dimanche 19 janvier 2020

Aimer la neige



On apprend l'eau par la soif - 
La terre par les mers qu'on passe - 
L'exaltation par l'angoisse - 
La paix en comptant ses batailles - 
L'amour par une image qu'on garde -
Et les oiseaux par la neige. 

 Emily Dickinson 
 poétesse états-unienne 
1830-1886

samedi 18 janvier 2020

Sous la neige


grands froids de janvier 
sous ses volcans de neige 
couve le printemps

vendredi 17 janvier 2020

Un froid d'enfer


On parle toujours du feu de l’enfer,
mais personne ne l’a vu, mes amis.
L’enfer, c’est le froid.

Georges Bernanos
écrivain français
1888-1948
Monsieur Ouine

jeudi 16 janvier 2020

Les jours s’en vont


Vienne la nuit 
sonne l’heure 
Les jours s'en vont 
je demeure. 

Guillaume Apollinaire 
poète et écrivain français 
1880-1918 
Le Pont Mirabeau

mercredi 15 janvier 2020

Dire ce qui est



Savoir vivre n'a rien à voir 
avec le savoir-vivre. 
Savoir vivre, c'est suivre simplement 
l'inspiration du moment et cesser 
d'avoir peur de dire ce qui est. 

Oscar Lalo 
écrivain
Les contes défaits (2016)