dimanche 18 septembre 2016

Une fenêtre éclairée


La nuit n'est jamais complète - 
Il y a toujours 
puisque je le dis - 
Puisque je l'affirme - 
Au bout du chagrin 
une fenêtre ouverte - 
Une fenêtre éclairée - 
Il y a toujours un rêve qui veille - 
Désir à combler 
faim à satisfaire - 
Un cœur généreux 
Une main tendue 
une main ouverte - 
Des yeux attentifs - 
Une vie 
la vie à se partager. 

Paul Éluard 
poète français 
1895-1952

2 commentaires:

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!