lundi 18 mars 2013

Pour femmes seulement




Je sais, la journée des femmes est derrière nous, mais, dans le blogue de Patrick Lagacé, journaliste à La Presse, publié le 8 mars 2013, un article que j’ai failli rater. Allez voir le lien qui conduit au site Les féministes, vous pourrez lire de beaux témoignages de femmes... et d'hommes.

Ah, les maudites féministes

« C’est le 8 mars, Journée internationale de la femme et avec les dossiers spéciaux dans les médias — comme ce palmarès concocté par La Presse —, on peut entendre l’écho des grognons qui se demandent pourquoi, « en 2013 », il faudrait souligner cette journée. Je ne suis pas particulièrement fan des journées thématiques, je comprends que le Québec est une société progressiste où les femmes ont fait des gains de géante depuis quelques décennies, mais il y a encore du chemin à faire.

Il y a du chemin à faire ici et ailleurs et cette journée le rappelle, tout simplement.

J’attire votre attention, pour l’occasion, sur un site web qui donne la parole à plusieurs femmes qui nous expliquent pourquoi elles sont féministes. Féministe, ah, le vilain mot ! Je suis toujours surpris quand j’entends des femmes se vanter de ne pas être féministe, de le dire avec le visage de celle qui vient d’avaler du lait passé date…

Mais je m’égare : ce site s’intitule Les féministes et les femmes à l’affiche s’expriment sur le mode question-réponse. La variété des participantes et des points de vue rappelle que le féminisme n’est pas qu’une seule vision de la vie et nous entraîne loin du cliché de la Germaine intraitable qui déteste les hommes. Voici quatre extraits choisis:

Pourquoi êtes-vous féministe?
 Je suis féministe parce que je suis une femme et que pour moi la définition du féminisme est la seule volonté de vouloir améliorer le sort des femmes dans le monde.
— Léa Steliski-Richard
Le féminisme, populaire ou pas? Pourquoi?
Quelle question! Depuis quand les forces de transformation ont la cote d’amour auprès de ceux qui détiennent les privilèges?

— Manon Massé

Pourquoi êtes-vous féministe?
 Partout, l’injustice envers les femmes persiste. La société québécoise a fait des pas de géants dans les dernières décennies. Mais encore aujourd’hui, le sexisme existe et empêche les femmes de réaliser leur plein potentiel. Le sexisme est partout : au travail, dans les médias, dans les arts. Dans la tête des hommes, et pire encore, dans la tête des femmes. C’est là, dans l’esprit des femmes, qu’une véritable Révolution sexuelle doit avoir lieu.

— Guylaine Maroist

Le féminisme, populaire ou pas ? 
Malheureusement, non. J’enseigne à des femmes de tous âges, et elles tiennent à se dissocier du féminisme. Tristement. Chaque 8 mars, je leur sers un sermon : elles ont la chance inouïe d’étudier, de choisir leur compagnon de vie, d’avoir des enfants ou non et oublient que ces acquis sont le résultat d’années de luttes – qui ne datent pas d’il y a 100 ans !
Le féminisme a mauvaise presse auprès de ma génération. Je souhaite que ce ne soit que passager.

— Fabienne Elliott

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!